Entretien d'embauche : 12 questions reponses
@BSMgroupe

Entretien d’embauche : 12 questions et réponses pour réussir à décrocher un emploi

Êtes-vous entrain de vous préparer pour un entretien d’embauche ? Que diriez-vous d’un petit exercice de questions-réponses pour vous aider à parfaire votre présentation ?

Comme tout exercice, il est très important de s’entraîner avant un entretien d’embauche. Pour y parvenir, nous vous demandons de vous mettre dans les conditions adaptées. Un endroit calme. Une concentration maximale. Imaginez-vous devant le recruteur et répondez aux questions avec assurance. Attention cet article résume les 12 questions les plus posées en entretien d’embauche.

1. Parlez-moi de vous

« Dites-moi qui vous êtes ? », « parlez-moi de vos expériences ? », « comment vous décririez vous ? » tant de questions qui se valent et permettent de démarrer un entretien d’embauche. Vous avez ici l’opportunité de définir la dynamique de la discussion. Vous devez parler de vous entant que personne et en tant que professionnelle.

Aussi simple qu’elle puisse paraître, à un entretien d’embauche, cette question est assez délicate. Vous devez éviter de tomber dans les excès. Il n’est pas nécessaire d’être exhaustif dans votre présentation. Évitez de vous jeter des fleurs au risque de passer pour un(e) arrogant(e) ou encore de vous rabaisser au point de vous qualifier vous-même d’incompétent.

Trouver l’équilibre n’est pas toujours facile alors, nous vous conseillons de répondre de manière chronologique. Commencez par votre nom, continuez en citant successivement vos différentes expériences. Et pour finir parlez de vos ambitions, et de vos projets. Vous brossez ainsi un schéma de votre parcours auquel le recruteur pourra se référer pour la suite de l’entretien.

Il ne s’agit pas de faire une récitation de votre curriculum vitae. Pour éviter de tomber dans un discours top long, limitez-vous à 60 secondes pour répondre. N’oubliez pas aussi de mettre le plus en avant vos compétences qui sont en lien avec ce que recherche le recruteur.

2. Quelles sont vos défauts ?

Mal répondre à la question « Quelles sont vos défauts ? » en entretien d’embauche ? C’est comme se tirer une balle dans le pied. En posant cette question, le recruteur cherche à voir deux aspects essentiels de votre personnalité : êtes-vous en mesure de prendre du recul sur vous-même et d’identifier ce qui vous fait défaut ? Est-ce que vous prenez votre défaut comme une fatalité ? Plus spécifiquement, il veut savoir si vous essayez de vous améliorer et si vous êtes en mesure d’en tirer des bénéfices sur le plan professionnel.

Votre meilleur défaut peut être le fait que vous soyez trop direct dans vos conversations. Vous pouvez alors présenter cela comme un avantage dans le sens où cela vous permet d’optimiser vos rapports aux autres en termes de temps et de résultat. Si vous êtes quelqu’un de timide, vous pouvez par exemple vous décrire comme une personne qui donne de l’importance à la création de lien de qualité.

Que ce soit pour parler de vos qualités ou de vos défauts, veillez à les choisir en fonction du poste convoité. Pour un commercial, il est correct d’être social, ambitieux, entêté et bavard. Pour une responsable de service le perfectionnisme, la méfiance et la rigueur sont plus avantageux.

3. Quelle est votre plus belle réussite sur le plan professionnel ?

À travers la question « Quelle est votre plus belle réussite sur le plan professionnel ? » le recruteur recherche une transcription du vécu professionnel du candidat. Une retranscription basée sur des éléments quantifiables et vérifiables. En parlant de vos réussites professionnelles, il serait bien de mettre l’accent sur l’adéquation entre l’objectif qui vous a été fixé et le résultat que vous avez obtenu. Parlez du processus que vous avez suivi pour atteindre ce résultat.

Cette question est très importante si vous candidater à un poste où votre travail est évalué à l’aide de chiffres et d’adjectifs atteints. Si vous postulez pour un poste de Community Manager, il peut s’agir des pages que vous avez déjà gérées et les résultats que vous avez obtenus. Préparez-vous ! La réponse à cette question peut être déterminante.

Nous avons écrit un article bien détaillé sur les 5 conseils pour parler de vous et décrocher votre emploi.

4. Pourquoi avoir quitté votre précédent emploi ?

Cette question est sans doute l’une des plus délicates pour un entretien d’embauche. La manière dont vous parlez de votre emploi actuel (le cadre de travail, les missions effectuées, votre employeur) feront l’objet d’une analyse minutieuse.

Pour réussir à décrocher un emploi, vous devez prendre au sérieux les questions de loyauté et de respect. Des nombreuses raisons que vous pouvez utiliser pour justifier votre envie de changer d’emploi, vous pouvez parler du fait que vous êtes à la recherche d’un nouveau défi pour évoluer dans votre carrière.

5. Que savez-vous des activités de cette entreprise ?

Internet a aussi facilité les entretiens d’embauche. Il est assez facile de récolter les informations sur les entreprises avec une simple requête google. Et si les informations que vous trouvez vous semblent insuffisantes, vous pouvez appeler le service d’accueil de l’entreprise pour avoir les informations que vous recherchez.

Faire des recherches sur la structure montre au recruteur que vous avez travaillé votre entretien d’embauche et que, vous être décidé à construire une relation de confiance avec l’entreprise. Cependant, nous vous conseillons de vous concentrer sur les informations qui ont trait à votre secteur d’activité lors de votre entretien.

6. Pourquoi voulez-vous ce poste ?

Cette question vous permet de justifier au recruteur l’adéquation entre votre candidature et la mission correspondant au poste à pourvoir. Et la meilleure manière d’y répondre est de parler en termes de défi, de valeur et d’ambition.

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à choisir une entreprise plutôt qu’une autre. Peut-être, la dynamique de travail au sein de l’entreprise, les valeurs de l’entreprise ou encore les opportunités d’apprentissage qu’offre cette entreprise à ses employés. C’est le moment d’en parler.

7. Pourquoi vous et pas un autre ?

À la question « Pourquoi vous et pas un autre ? », vous devez répondre en toute sincérité tout en mettant en avant vos points forts. Parlez de vous comme si vous étiez déjà en poste et faites valoir vos compétences. C’est pour cela, vous devez bien lire l’offre d’emploi pour chercher les points qui concordent le plus avec votre profil. Ainsi, vous les mettez en avant, c’est la meilleure façon pour le recruteur de savoir que vous êtes celui ou celle qu’il lui faut.

8. Êtes-vous en mesure de travailler en équipe ?

La question du travail en équipe revient souvent en entretien d’embauche. La notion du travail en équipe est très recherchée dans les entreprises. Elle est plus demandée pour certaines fonctions plus que d’autres. Par exemple, il est primordial pour un agent commercial d’être capable de travailler en équipe.

« Êtes-vous capable de travailler en équipe ? » est une question ouverte à laquelle vous ne pouvez répondre que par « oui » ou par « non ». Répondez avec sincérité. S’il est nécessaire de faire le lien avec vos précédentes expériences, n’hésitez pas.

9. Pourquoi avoir été aussi longtemps sans travail ?

La véritable question derrière « Pourquoi avoir été aussi longtemps sans travail ? » est « qu’avez-vous fait de votre temps d’inactivité ? ». Parlez du temps que vous avez pris pour acquérir de nouvelles compétences par la lecture ou par des formations. Parlez d’un voyage qui vous a permis de vous remettre en cause, de revoir vos priorités.

Il est primordial que vous montriez au recruteur que vous êtes resté actif même si vous étiez sans emploi. Vous n’êtes pas la personne à avoir connu une période de chômage ou un long moment sans avoir un emploi. Il s’agit ici de montrer au recruteur que vous n’avez pas passé ce temps à dormir, mais à faire des choses utiles.

10. Quelle est votre prétention salariale ?

Pour répondre à la question de la prétention salariale, vous devez être dans un esprit « je ne perds rien à demander » tout en sachant que la richesse ne vient pas en une seule fois.

Renseignez-vous sur la grille salariale de l’entreprise et comparez avec ce qui se fait ailleurs pour répondre. Vous pouvez vous servir du montant du salaire de votre poste précédent pour demander un prix au-dessus.

C’est une erreur d’essayer de contourner cette question avec les phrases comme « Je vous laisse me proposer ce que vous voulez ». Il est très important de répondre et de donner au moins une marge. Soyez une personne qui sait ce qu’elle veut.

11. Où vous voyez vous dans cinq ans ?

Avec cette question, le recruteur cherche à cerner votre capacité d’analyse et votre degré d’ambition. Répondez-lui le plus naturellement possible. Vous devez montrer de l’ambition sans faire croire au recruteur que vous allez le quitter dès que vous trouvez un autre poste. Faîtes preuve de bon sens.

12. Avez-vous des questions ?

Il s’agit généralement de la dernière question à laquelle vous devez répondre à un entretien d’embauche. Le recruteur s’attend à ce que vous lui posiez des questions sur l’environnement de l’entreprise, les points évalués pendant la période d’essai, les évolutions possibles du poste et le déroulement de la suite du processus de recrutement. N’hésitez pas à poser des questions. C’est une manière subtile d’évaluer votre niveau de motivation.

Lisez notre guide sur Comment définir sa prétention salariale à un entretien d’embauche ?

Pour être serein le jour de votre entretien d’embauche, il est primordial pour vous de préparer les réponses à ces quelques questions. Ne vous vous mettez pas la pression et entraînez-vous autant de fois que possible. Si vous avez aimé ces conseils, partagez l’article sur les réseaux sociaux.